Périphéries

Carnet
Novembre 2000

Au fil des jours,
Périphéries explore quelques pistes -
chroniques, critiques, citations, liens pointus...

[04/11/00] Israël-Palestine, revue de presse

« Pour la plupart des Israéliens, les Palestiniens sont irréels et aussi légers que l’air. Le chef du Likoud, Ariel Sharon, ne s’est pas rendu sur le mont du Temple pour provoquer les Palestiniens, mais pour les ignorer. Il a fait cela uniquement pour des raisons de politique intérieure, sans prêter attention à ce que cela susciterait chez eux. Pour beaucoup de Palestiniens, cette indifférence est pire que la provocation ou l’humiliation. Israël exige qu’ils étudient la Shoah et comprennent les motivations des Juifs, mais le sort et l’histoire des Palestiniens n’ont aucun intérêt pour l’Israélien moyen. Pour une écrasante majorité d’Israéliens, de gauche comme de droite, la solution idéale est la hafrada [séparation, ségrégation], afin que les Palestiniens ne leur empoisonnent plus l’existence. Outre ses relents racistes, cette solution est impraticable.

L’indifférence quant au sort des Palestiniens vient du sommet de l’Etat. Indifférent aux besoins de l’autre partie, Barak a offert à Arafat le choix entre une paix aux conditions israéliennes et la guerre. »
Gideon Lévy, Ha’aretz (Tel Aviv)/Courrier International, 19 octobre 2000

« L’autre jour, je donnais une conférence sur l’engagement et la poésie à Nazareth, en Galilée, ma région natale. J’ai attaqué, une fois de plus, cette idée d’une “poésie nationale”, patriotique, à laquelle nous, Palestiniens, serions condamnés. Non, les roses ne symbolisent pas forcément les blessures des martyrs. J’ai dit tout cela un soir, et le lendemain matin Ariel Sharon, en visitant ostensiblement l’esplanade des Mosquées, à Jérusalem, donnait le point de départ de l’embrasement que l’on connaît. La réalité a fait sa propre conférence... »
Mahmoud Darwich à Télérama, 18 octobre 2000

Sur le(s) même(s) sujet(s) dans Périphéries :


Israël / Palestine
* Recettes faciles pour une guerre civile - Le « chant d’amour pour Israël » de François Hollande, et ses conséquences - 28 juillet 2014
* Construire l’ennemi - Des « barbares » bombardés à Gaza - 1er janvier 2009 - 1er janvier 2009
* A la croisée des fleuves - Le Blues de l’Orient, un film de Florence Strauss
Le sionisme du point de vue de ses victimes juives, un livre d’Ella Shohat - décembre 2007
* Rien de ce qui se passe dans le ciel ne nous est étranger - Une nouvelle inédite de Frédéric Barbe - septembre 2005
* Rafah : comment rendre un peuple fou - 25 mai 2004
* Démêler l’écheveau - A propos des tensions communautaires - 10 avril 2003
* L’éclaireur - Roland Huguenin, délégué du CICR, conférencier, essayiste - avril 2003
* Ota Benga le Palestinien - Décryptage de Décryptage - 3 février 2003
* Quand les mots tuent - La guerre israélienne de l’information, de Joss Dray et Denis Sieffert - 12 septembre 2002
* Une boussole dans la tempête - Sur la frontière, de Michel Warschawski - juillet 2002
* « Membre d’un peuple, mais d’un peuple du monde » - Esther Benbassa, historienne du judaïsme - juillet 2002
* Guillemets : Elia Suleiman - 8 avril 2002
* Guillemets : Un très proche Orient - 30 mars 2002
* Les apprentis sorciers du communautarisme - La France et le conflit israélo-palestinien - 21 janvier 2002
* Une « explosion de l’antisémitisme » ? - 9 décembre 2001
* « Eux » et « nous » : une fiction au service du meurtre - « Peut-on diviser la réalité humaine ? » - 20 septembre 2001
* Aiguillage : Solidarité Palestine - 9 septembre 2001
* Camp David, un an après - 6 juillet 2001
* Guillemets : mémoires d’un Palestinien - Le Bien des absents, d’Elias Sanbar - 26 mai 2001
* Guerre des pierres, guerre des mots - Palestine mon pays, l’affaire du poème, de Mahmoud Darwich - 1er octobre 2000
* Pendant Camp David - 14 juillet 2000
* L’outsider - Edward W. Saïd, intellectuel palestinien - mai 1998
Périphéries, 4 novembre 2000
Site sous Spip
et sous licence Creative Commons
RSS