Périphéries

Carnet
Mars 2002

Au fil des jours,
Périphéries explore quelques pistes -
chroniques, critiques, citations, liens pointus...

[30/03/02] Guillemets : Un très proche Orient

« En 1979, un ami m’a écrit de Suisse. Il me raconta que, selon les témoignages des survivants des camps nazis, les victimes, lorsqu’elles atteignaient le stade extrême du délabrement physique, étaient appelées “musulmans” par leurs tortionnaires.

En 1991, alors chargé de cours dans une université américaine, j’ai lu dans la New York Review of Books un reportage traduit de l’hébreu. Journaliste au quotidien israélien Ha’aretz, l’auteur, qui effectuait son service militaire annuel à la prison centrale de Gaza, y racontait que les gardiens, pour tromper leur ennui, s’amusaient souvent à lancer des ordres en allemand en singeant les gardes SS qu’ils avaient vus au cinéma.

En 1995, Eyad Sarraj, psychiatre et militant des droits de l’Homme, qui venait de passer plusieurs mois dans une prison palestinienne, me rapporta l’histoire suivante dont il fut témoin : torturé depuis plusieurs heures dans une cellule voisine, un islamiste refusait de parler. Excédé et furieux, son tortionnaire se mit à l’injurier en hébreu. Renseignement pris, Eyad apprit que le tortionnaire, lui-même un ancien prisonnier, avait été sauvagement torturé dans les prisons israéliennes.

En 2000, j’ai regardé sur une chaîne française un reportage tourné à Hébron, soumis à un couvre-feu sélectif, puisque seuls les Palestiniens y étaient contraints. Interviewé, un jeune soldat chargé de veiller à l’application de la mesure eut cet échange avec le journaliste :
- Comment faites-vous pour distinguer les civils juifs des civils arabes ?
- Ceux qui ont l’air de juifs désespérés sont palestiniens. »
Elias Sanbar, « Quatre histoires courtes », Un très proche Orient - Paroles de paix (collectif), éditions Joëlle Losfeld/Dada

« Au mur du café près du bidonville
les cheveux de Ben Gourion défient le vent
et à côté, dans un cadre identique, le visage d’Oum Kalsoum ressemble à un gâteau.
C’était en 55 ou 56, et j’ai pensé que si l’on accroche l’image
d’un homme et d’une femme l’un à côté de l’autre
ce sont sûrement des mariés.

Le catalogue rouge du mot coucher

Le poète français voit le soleil rougir
et des grappes de nuages il tire la couleur du vin.
Le poète anglais le compare à la rose,
et l’Hébreu au sang.
Ô mon pays, terre qui plonge ses lèvres cannibales dans la gorge vierge du coucher,
les rames de la peur sont cousues à mes bras
et moi, dans la caisse de ma vie, je rame comme Noé vers Ararat.

Jasmin. Poème sur papier de verre

Fayrûz lève ses lèvres
vers les cieux
pour qu’il pleuve du jasmin
sur ceux qui s’étaient trouvés
et ne savaient pas qu’ils aimaient.

Je l’écoute dans la Fiat de Mohamed
à midi de la rue Ibn-Guevirol.
Une chanteuse libanaise dans la voiture italienne
d’un poète arabe de Baka-el-Guarbié,
au long de la rue portant le nom d’un poète hébreu qui vivait en Espagne.

Et le jasmin ?
Quand il tombera des cieux à la fin des temps
il deviendra peut-être, l’espace d’un instant,
le feu vert
du prochain carrefour. »
Rony Somek, « En réponse à la question : quand commença ta paix ? », Un très proche Orient - Paroles de paix

« On a perdu beaucoup de temps à parler de paix, moi comme les autres, alors que c’est de justice qu’il fallait se soucier. »
Simone Bitton, « Je suis... », Un très proche Orient - Paroles de paix

Sur le(s) même(s) sujet(s) dans Périphéries :


Israël / Palestine
* Recettes faciles pour une guerre civile - Le « chant d’amour pour Israël » de François Hollande, et ses conséquences - 28 juillet 2014
* Construire l’ennemi - Des « barbares » bombardés à Gaza - 1er janvier 2009 - 1er janvier 2009
* A la croisée des fleuves - Le Blues de l’Orient, un film de Florence Strauss
Le sionisme du point de vue de ses victimes juives, un livre d’Ella Shohat - décembre 2007
* Rien de ce qui se passe dans le ciel ne nous est étranger - Une nouvelle inédite de Frédéric Barbe - septembre 2005
* Rafah : comment rendre un peuple fou - 25 mai 2004
* Démêler l’écheveau - A propos des tensions communautaires - 10 avril 2003
* L’éclaireur - Roland Huguenin, délégué du CICR, conférencier, essayiste - avril 2003
* Ota Benga le Palestinien - Décryptage de Décryptage - 3 février 2003
* Quand les mots tuent - La guerre israélienne de l’information, de Joss Dray et Denis Sieffert - 12 septembre 2002
* Une boussole dans la tempête - Sur la frontière, de Michel Warschawski - juillet 2002
* « Membre d’un peuple, mais d’un peuple du monde » - Esther Benbassa, historienne du judaïsme - juillet 2002
* Guillemets : Elia Suleiman - 8 avril 2002
* Les apprentis sorciers du communautarisme - La France et le conflit israélo-palestinien - 21 janvier 2002
* Une « explosion de l’antisémitisme » ? - 9 décembre 2001
* « Eux » et « nous » : une fiction au service du meurtre - « Peut-on diviser la réalité humaine ? » - 20 septembre 2001
* Aiguillage : Solidarité Palestine - 9 septembre 2001
* Camp David, un an après - 6 juillet 2001
* Guillemets : mémoires d’un Palestinien - Le Bien des absents, d’Elias Sanbar - 26 mai 2001
* Israël-Palestine, revue de presse - 4 novembre 2000
* Guerre des pierres, guerre des mots - Palestine mon pays, l’affaire du poème, de Mahmoud Darwich - 1er octobre 2000
* Pendant Camp David - 14 juillet 2000
* L’outsider - Edward W. Saïd, intellectuel palestinien - mai 1998
Périphéries, 30 mars 2002
Site sous Spip
et sous licence Creative Commons
RSS