Périphéries

Carnet
Juillet 2000

Au fil des jours,
Périphéries explore quelques pistes -
chroniques, critiques, citations, liens pointus...

[14/07/00] Des nouvelles de Jacopo Fo

Nouvelles mitigées. On a retrouvé sa trace et un peu complété sa biographie. A peine ouvre-t-on 68, C’era una volta la rivoluzione, publié en 1997 et qui retrace - à sa manière - « les dix années qui ont changé le monde », en Italie et ailleurs, que l’on retrouve la typographie turbulente, l’humour débridé, le ton joyeux et les mauvais dessins qui faisaient le charme de Le Zen et l’art de baiser. En quatrième de couverture, on apprend aussi que le fils de ses parents (Dario Fo et Franca Rame) a fondé en 1980, près de Pérouse, l’Université libre d’Alcatraz. A vue de nez, il s’agit d’une sorte de communauté qui propose des sessions de « yoga démentiel » et vend des produits bio par correspondance. Mais une page du site laisse une impression pour le moins bizarre : celle où, sans doute emporté par son ardeur à défendre le droit au plaisir, le maître des lieux affirme qu’il n’y a pas de lien entre le HIV et le sida, que celui-ci est « le plus grand complot de l’histoire », ourdi par « les bigots et les scientifiques à la botte des industriels » pour contrer la menace de subversion que la liberté sexuelle faisait planer sur la société, qu’il ne peut pas s’attraper simplement en faisant l’amour... Jacopo Fo en gourou douteux et irresponsable. Quel désastre ! Il y a des gens comme ça qu’on ne devrait pas apprendre à mieux connaître si on veut continuer à les admirer.

Sur le(s) même(s) sujet(s) dans Périphéries :


Sexe
* Les pièges du pragmatisme - Prostitution - 8 juillet 2006
* L’Occident ou la phobie de la différence ? - La femme, l’étranger - 23 octobre 2005
* Sortir du « harem de la taille 38 » - Le harem et l’Occident, de Fatema Mernissi
The Good Body, d’Eve Ensler - octobre 2005
* La vérité crue - Annie Ernaux, Alina Reyes, Catherine Millet - avril 2001
* Catherine Breillat cherche les problèmes - Une vraie jeune fille - juin 2000
* L’homme piégé de Michel Houellebecq - Extension du domaine de la lutte - janvier 1998
* « Mange ta soupe, sinon j’appelle l’ORGASME ! » - Lo Zen e l’arte di scopare, de Jacopo Fo - janvier 1998
Périphéries, 14 juillet 2000
Site sous Spip
et sous licence Creative Commons
RSS